Actualités
logo

Paris, mardi 22 mars 2016

 

En septembre 2015, les chefs d’Etat et de Gouvernement ont adopté, lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies, les 17 Objectifs de développement durable. Les acteurs de l’eau se félicitent de la place de l’eau dans ces objectifs qui, non seulement, confirment la priorité donnée à l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous, mais intègrent les exigences de gestion durable des ressources et de prévention contre les évènements extrêmes. Cette vision globale du cycle de l’eau, qui est la nôtre, appelle à la responsabilité de tous les usagers et tous les territoires dans la gestion économe et le partage équitable de la ressource.

En tant que Gouverneure du Conseil mondial de l’eau, je souhaite rappeler la priorité à accorder au continent africain où le retard pris dans l’accès à l’eau et à l’assainissement a accentué les problèmes de stress hydrique qui entrainent sécheresse et désertification.

Cette journée mondiale de l’eau doit servir de rappel de la nécessité de renforcer la coopération internationale indispensable pour parvenir à cet objectif 6 qui permettra le développement des populations les plus vulnérables. Je reste plus que jamais favorable à une priorité de l’aide publique au développement en faveur de l’eau pour tous et à l’élargissement à l’échelle européenne du dispositif issu de la loi Oudin-Santini relative à la coopération internationale des collectivités territoriales et des agences de l’eau dans les domaines de l’alimentation en eau et de l’assainissement. Le Cercle Français de l’Eau sera attentif à la mise en œuvre de ces mesures, la continuité de la démarche et la présence de l’eau lors des prochaines COP et notamment la COP22.

 

Sophie Auconie, Présidente du Cercle Français de l’Eau, Gouverneure du Conseil mondial de l’eau