Une nouvelle loi sur l’eau n’est pas un événement anodin, surtout quand elle intervient 40 ans après la loi de 1964 qui a bâti les fondements d’une politique efficace servant de référence au sein de l’Union Européenne, et bien au-delà.
La proposition d’un nouveau texte législatif constitue une opportunité pour préciser les priorités de la politique de l’eau et améliorer la situation actuelle. Une nouvelle loi doit prendre en compte la réalité de la situation et les préoccupations des français.
Le gouvernement a organisé une vaste concertation avec l’ensemble des parties prenantes. Les différents acteurs ont de façon unanime, exprimé leur souhait de maintenir les principes fondateurs de la politique française : décentralisation, responsabilisation des territoires, mutualisation des moyens au sein des bassins hydrographiques.

Télécharger le programme Télécharger la synthèse